Les écoles supérieures - Tout le monde en profite

La Conférence des écoles supérieures se dote de nouveaux statuts et d’un comité renouvelé, plus restreint et plus agile

La Conférence suisse des écoles supérieures a fêté ses 10 ans d’existence en 2017. Ce fut l’occasion d’une rétrospective et d’un regard vers l'avenir et le moment idéal pour lancer un processus de réorientation et de restructuration, qui s’est achevé avec succès le 3 décembre 2018 à l’assemblée générale extraordinaire. Les membres présents ont adopté les nouveaux statuts à l’unanimité et élit un comité plus restreint et plus agile, ainsi que leur nouveau président. Peter Berger, directeur du medi Berne, est le nouveau président et les personnes suivantes forment le nouveau comité: Claudia Zürcher (Directrice AKAD Business), Kurt Rubeli (Recteur de l’école technique ABB), Christa Augsburger (Directrice de l’école hôtelière de Lucerne), Pierre-Alain Uberti (Directeur ESSIL École Supérieure Sociale Intercantonale, Lausanne), Diana Gutjahr, Conseillère nationale (usam), Bruno Weber (Travail Suisse) Philipp Kutter, Conseiller national CSEC-N, Marco Romano, Conseiller national du Tessin.

Les nouveaux statuts:

05.2_Statuten Konferenz HF_neu_2018_d (95,9 kB)

L’axe principal de la réorientation réside dans le fait qu’à l’avenir, la Conférence des ES se concentrera davantage sur la représentation des préoccupations et des intérêts des écoles supérieures en matière de politique de formation. C’est surtout le positionnement des filières de formation et des diplômes des écoles supérieures dans un contexte national et international qui se trouve actuellement au cœur de tous les efforts.

Les écoles supérieures sont des acteurs importants dans le système suisse de formation. Grâce à leur positionnement, elles sont en mesure de proposer une grande proximité avec le terrain et une expertise très demandées dans le monde du travail.

Avec leur profil indépendant, orienté sur la pratique, les écoles supérieures constituent des acteurs importants du système suisse de formation. Elles forment les dirigeants spécialisés et orientés sur l'action, très recherchés sur le marché du travail et contribuent ainsi, pour une bonne part, à la compétitivité de l’économie suisse à long terme.
  
Les écoles supérieures ont un positionnement clair: la proximité du terrain et l’approfondissement des connaissances professionnelles sont leurs principaux atouts. Comparés aux universités, les cursus de formation des écoles supérieures sont fortement orientés sur les besoins du monde du travail. Les contenus d’apprentissage pratiques et théoriques s’orientent sur des compétences professionnelles, directement applicables sur le lieu de travail.